Quelques jours que je n'ai pas écrit d'article mais cela me manquait. Je reviens pour de nouvelles aventures, au bois, cette fois-ci. C'est un peu la fin de la saison de récolte des châtaignes, la période faste étant tombée malheureusement... eh bien, en même temps que moi ! Le temps de consolider mes os suffisamment pour aller vagabonder en terrain périlleux à bord de mon bolide, et il ne reste déjà plus grand-chose. Juste de quoi faire quelques pots de confiture...

 

C'était aussi un prétexte pour admirer les couleurs de l'automne, les arbres se parant de jaune, de rouge ou d'orange. J'ai également pu tester une nouvelle technique pour ouvrir les bogues. En effet, du haut de mon fauteuil, le sol est bien bas, et impossible pour moi d'atteindre lesdites coques. Sans compter qu'avec un seul pied, bien installé sur une cale, pas question de les écraser pour en sortir les fruits. C'est donc armée d'une béquille, le fauteuil immobilisé, que je les ai approchées de moi, puis écrasées ! A charge pour mes parents de ramasser ensuite mes trouvailles en petit tas. Une expérience réussie !

 

Une fois rentrés, exténués, nous ne nous sommes attelés que le lendemain à la préparation de la fameuse confiture de châtaignes et qu'aujourd'hui à sa dégustation, après avoir acheté du fromage blanc pour aller avec. Certains l'appellent aussi crème de marron du nom de la première crème inventée par un industriel qui voulait récupérer les brisures des marrons glacés qu'il fabriquait (lesdits marrons étant en fait des châtaignes puisque les marrons du parc municipal sont en réalité des marrons d'inde, non comestible - tout le monde a suivi ?)...

 

Pour nos pots de confiture de châtaignes, il nous a fallu:

- des châtaignes

- du sucre

- de l'eau

- une gousse de vanille

 

On commence par enlever la première peau des châtaignes au couteau. On coupe également les fruits en deux voire en quatre, pour vérifier qu'aucun ami asticot n'y a élu domicile, et certains se cachent bien...

 

On met ensuite à bouillir le tout recouvert d'eau, dans un grand fait-tout. Quand les châtaignes sont cuites, ce qui prend environ 20 à 30 minutes, on jette les peaux qui se sont détachées et flottent à la surface Puis, on passe le reste du moulin à légume avec la grille "moyenne". Attention de les prendre directement de la casserole avec un écumoir au lieu de les égoutter avant à la passoire pour ne pas trop les assécher. On obtient alors une purée. Le reste de la seconde peau de la châtaigne est dans le moulin à légumes.

 

On pèse la purée, on met l'équivalent du poids de la purée en sucre dans un grand fait-tout avec un verre d'eau. On met à chauffer. Quand le sucre bout, on jette la purée de châtaignes dans le sucre, avec une gousse de vanille. On mélange sans arrêt en début de cuisson. On laisse cuire ensuite jusqu'à ce que la confiture épaississe et fasse la "nappe", ce qui peut prendre jusqu'à une heure (e.g. on met une coupelle au frigo qu'on sort au moment du test, on prend un peu de confiture qu'on met sur la coupelle et en bougeant celle-ci, on peut voir si la confiture fige ou pas).

 

On s'arme de son fromage blanc, d'une cuiller, et c'est prêt à déguster ! La confiture de châtaigne peut aussi servir de base pour des tartes, des gâteaux...

 

Confiture de châtaignes